Un appétit de Petrelle



Un appétit de Petrelle

Un jeudi soir, début d’Automne, l’adresse nous semble parfaite pour un diner calme.

Et effectivement ça l’est.

A peine poussée la porte d’entrée on vous met au parfum : ici on cuisine avec des produits du marché, du terroir, comme vous pouvez le voir sur la table devant vous. Je trouve ça joli donc en bonne touriste qui n’a pas toujours l’occasion d’aller dans ce genre d’endroit, je photographie.

Mes yeux ne sont pas assez de deux pour tout observer, c’est chargé, entre les tables qui sortent toutes de la salle à manger de maman, sur lesquelles mon grand-père a oublié ses livres et bibelots, les étagères remplies de tout vraiment et de n’importe quoi chiné, retrouvé et exposé, et le trompe l’oeil moderne sur le mur du fond, le contraste et amusant et anime la conversation.

Je ne vous décrirai pas tous les détails décoratifs, insolites, jolis ou de collection, mais c’est à se demander si il ne se joue pas ici de temps à autre quelque piece de théatre.

La carte est aussi fait maison, à l’encre de Chine, elle n’est pas très variée mais elle est travaillée.

Les St Jacques en entrée, sont à recommander, mais si vous aimez cela autant que moi vous serez frustrés, on aurait pu l’appeler la St Jacques.

Le plat était délicieux, les légumes frais et croquants, la purée comme si on était chez grand-mère au temps du presse purée, on se régale et on apprécie la qualité des produits.

Pour sanctifier tout cela, un Pouilly Fuissé, selectionné dans une cave bien fournie, une belle cuvée, belle année, aucun regret.

Alors où sont les bémols?

Le dessert…pour commencer, servi comme entre deux guerres, jeté sur une assiette. Bon mais pas raffiné. Et le commentaire du serveur hautain lorsque l’on lui fait remarquer a rendu la crème amère. Dommage, car la lavande bien dosée adoucissait mon palais.

Le service est un peu snob, est-ce pour se donner un air parisien détaché bobo? Aucune idée mais cela doit plaire à la clientèle étrangère majoritaire ce soir.

En bref une belle adresse pour la déco (même le spetits coins méritent leur photo ), l’originalité et la qualité de la cuisine, mais qui perd des points sur le service et les prix. (30€ l’entrée)

Mais heureuse d’y avoir été ! Et d’avoir gouté aux meringues, des vrais « baisers » tendres et moelleux comme disent les allemands.

34 Rue Petrelle, 75009 Paris 01 42 82 11 02

Un appétit de Petrelle
Un appétit de Petrelle
IMG_1863
Un appétit de Petrelle
Un appétit de Petrelle
Un appétit de Petrelle

Source: New feed

Rendez-vous sur Hellocoton !Partager cet Article
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather

Categories: Bistro