We éclair au Portugal : Faro en 36 heures

Numéro 1 est né en avril, son père a eu 38 ans fin septembre, il était temps de s’offrir une virée à deux.

Il me fallait une destination accessible en Easyjet, assez loin pour trouver encore du soleil en octobre, assez dépaysant pour avoir l’impression d’une vraie coupure en ne partant qu’un we.

C’est à faro que nous irons danser, et ça, grâce à un article dans …tadam : Grazia ! Je m’en suis bien inspirée et remercie leur rédaction !

L’homme n’a rien vu venir, pendant un mois j’ai parcouru les blogs de voyage, Trip Advisor, Bookings.com et autres sites pratiques pour préparer ce petit we. 36 heures ça n’est pas long, mais ça laisse le temps de profiter si tout a été préparé.

Nous sommes partis samedi matin aux aurores de paris ( vols Easyjet Paris-Faro ) pour un atterrissage à 8h05.

J’avais réservé une voiture à l’aéroport de Faro, avec Drive On Hollidays, très bon service, avec un système de navette depuis l’aéroport car les loueurs sont tous à l’extérieur.

Avec le retard du vol, récupération de la voiture, à 9h15 nous quittions l’aéroport.

On dit que Faro n’est qu’une ville de passage, je vous conseille néanmoins de vous y promener une matinée. Avant 10h du matin tout est fermé, on dirait une ville morte, nous en avons profité pour aller visiter la cathédrale, romane et gothique, dans le centre historique. Visite très intéressante, la cathédrale abrite un petit musée et surtout un très bel orgue baroque.

Enfin, je vous recommande de monter au sommet du clocher pour admirer un magnifique panorama sur Faro et la lagune.

On peut ensuite se promener dans le vieux centre, aller visiter quelques galeries, mais une matinée suffit.

 

Nous sommes ensuite sortis de la ville en direction du parc national de la Ria Formosa.

Le temps n’était pas avec nous, nous avons donc improvisé un petit tour a Tavera ( sans grand intérêt ) avant d’aller nous poser sur la Praia do Baril.

Pour  atteindre cette plage, nous avons emprunté un petit train, autrefois utilisé pour approvisionner le village de pécheur qui se trouvait sur la lagune, 2.40€ l’aller-retour, pour traverser un paysage désertique et arrivée sur une plage magnifique et l’atlantique à perte de vue. img_3803

Cette plage est également connue pour son « cimetière d’Ancres » , que l’on traverse sur un petit ponton de bois, des centaines d’ancres de bateaux de pêche, comme échouées dans le sable, jonchent le sol et rappellent aux touristes l’existence de cette vie de pécheurs autrefois.

img_3827

 

Samedi soir retour à Faro pour dîner, l’adresse était citée et conseillée sur de nombreux sites et blogs, nous n’avons pas été déçus : O Castello, bar, café, restaurant, qui organise également de nombreux événements culturels, situé au fond d’une cour, dans le centre historique, il offre une vue magnifique sur la lagune.

Un conseil arrivez tôt pour profiter de la terrasse et du coucher du soleil, ce que nous avons raté…

Mais nous avons passé une très belle soirée, les cocktails sont délicieux, laissez-vous tenter par le Mojito Orange Gingembre, un régal original ! img_0701

Leurs tapas sont bons et copieux et suffisent amplement pour dîner (les 5 fromages affinés excellents), osez la saucisse flambée (sous vos yeux ) excellente !

J’avais réservé un hôtel à Olhao (11km à peine du restaurant )afin d’y terminer le we. (pas sûre que Faro soit idéal pour dormir, les avions atterrissent sur la ville toutes les 5 minutes, dommage )

Nous étions à l’Hôtel Cidade de Olhao, ouvert en août 2016, il avait de bons commentaires sur booking.com, aucun regret.img_3837

Très central, moderne mais bien décoré, une piscine assez grande pour faire quelques longueurs après le petit déjeuner très copieux.

Le problème de cette partie de la cote, pas très entretenue, est de trouver un bon logement, soit on s’enfonce dans les terres, pour trouver des hôtels et chambres d’hôtel luxueux, soit, et c’ »tait notre cas, on est ici pour une nuit et on cherche le calme et le confort, exactement ce que nous avons trouvé !

De plus le personnel est extrêmement sympathique et se plie en quatre pour ses hôtes (après avoir réservé pour nous le restaurant du samedi soir, ils nous ont trouvé une messe le dimanche matin ! )

Nous avons passé le dimanche à Olhao, qui vaut le détour pour son marché aux Poissons, bâtiment imposant en bord de mer, derrière le port, construit par Gustave Eiffel. Attention, le marché est fermé le dimanche, pour se balader dans les étals de poissons frais, mieux vaut y aller le samedi.

La ville n’est pas jolie, mais abrite quelques ruelles charmantes et anciennes, malheureusement pas du tout entretenues. A croire que les portugais préfèrent vivre dans des salle de bains que dans de jolies maisons au style coloniale dont les murs étaient recouverts d’azulejos…

img_3863

Et pour finir… ne passez pas à côté de Vai et Volta.

Ce restaurant situé sur une place à quelques pas du marché, ne paye pas de mine, mais vaut le détour.

Menu unique à 10€: poissons ! Avec un S car à volonté !

Le boss et le staff vous accueillent (en français) avec le sourire, une petite corbeille de pain et des olives avant de commencer le défilé.

Sardines, maquereau, Sabre blanc ou noir, thon, les poissons sont frais, grillés au fur et à mesure qu’on les déguste, sans fioritures, sans gras, accompagnés de patates douces et de salade poivrons tomates, le déjeuner du dimanche idéal.

Comme à la maison, pichet de blanc sur des tables rapprochées qui poussent la conversation, à la fin du repas on tutoie ses voisins et on partage un digestif avec eux.

Et au moment de payer l’addition on se demande s’ils n’ont pas compté qu’une seule personne à table.

Il est temps pour nous de faire quelques photos, de nous promener une dernière fois à travers ces ruelles qui semblent abandonnées et de nous diriger vers l’aéroport.

La voiture est rendue en moins de 10 minutes, la navette nous reconduit fissa à l’embarquement, notre vol est à 18h05…

S’il n’y avait qu’une chose à retenir de ce we : la gentillesse des Portugais _ Tous sont accueillants, souriants, et parlent anglais ou français pour vous aider des qu’ils le peuvent.

C’était court, mais c’était suffisant pour un dépaysement, en amoureux, à deux heures de Paris, à faire si vous voulez vous échapper de votre routine.

Financièrement ça ne coûte pas plus cher que de rester à Paris avec un peu de shopping l’après midi et sortie + babysitter le samedi soir.

 

 

Vols Paris- Faro : A/R sur Easyjet  130€

Hotel Cidade de Olhao Rua General Humberto Delgado, 33, 8700-473 Olhão, Portugal (60€ chambre sans Petit déjeuner )

Location voiture Rental Cars.com idéal pour se balader deux jours 36€

Une fois sur place, regardez en l’air vous verrez des nids à Cigognes perchées sur les nombreuses cheminées, et, le matin, les cigognes.

L’article qui m’a inspiré cette destination : Merci Grazia 🙂

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !Partager cet Article
Facebooktwitterpinterestmailby feather

1 comment

Laisser un commentaire